Menu
Chercher
Fermer
Fermer la navigation

Les plus lus

Mieux manger
Retour

Une fête pour célébrer une tradition culinaire vaudoise

Le dernier week-end de septembre, chaque année, je me rends en famille à la fête de la saucisse aux choux à Orbe, capitale de ce plat pour notre beau pays de Vaud. Organisée depuis 2006 par un comité présidé par Daniel Grivet, ancien tenancier du restaurant de la Croix d’Or, elle vaut le détour. Du vendredi au dimanche, le papet mijote au feu de bois dans un immense chaudron. Et juste à côté, les saucisses aux choux des bouchers de la région frémissent joyeusement en chœur.

Sous la tente de la Place du Marché, l’ambiance est à son comble durant trois jours. Concerts, musique, et, bien entendu, dégustation du fameux papet accompagné d’un bon petit verre de vin blanc. A midi, le soir, ou les deux pour les plus gourmands.

«C’est génial de mettre en valeur un produit comme la saucisse aux choux qui fait appel au terroir et à notre identité.»

Géraldine Savary, Conseillère aux Etats et présidente de l’association des produits d’appellation AOP et IGP

La saucisse aux choux, c’est quoi exactement?

Je te l’ai dit, c’est une préparation typiquement vaudoise. Même la viande de la saucisse provient du canton de Vaud. Du local, du régional, du terroir, comme on aime! De quoi est composée la saucisse aux choux? De choux (forcément), de porc et d’un mélange d’épices.

Tu te demandes maintenant comment cuire la saucisse aux choux? C’est simple: tu la mets dans une casserole et tu la recouvres d’eau. Tu la laisses ensuite cuire environ 35 minutes dans une eau frémissante.

Tu peux la déguster, de septembre à avril, avec des cornettes ou de la salade de betterave, c’est excellent. Mais surtout, oui, surtout, avec du papet.

«Chaque boucher possède son propre mélange d’épices, tenu secret, ce qui fait que chaque saucisse est unique!»

Mme Buhlmann, boucherie à Orbe

Le papet vaudois sur un piédestal, mais pas que!

La fête de la saucisse aux choux à Orbe, qui réunit environ 2000 personnes chaque année, est partout. Sur l’esplanade du château, la raisinée est brassée continuellement dans un chaudron de 1200 litres. Les enfants découvrent la ferme des petits animaux et caressent cochons, ânes et chèvres. Mme Grivet prépare les quiches aux poireaux pour ensuite les faire dorer au feu de bois. Et il ne faudrait pas oublier l’invité d’honneur qui tient compagnie au papet. Pour cette édition, c’est le vacherin Mont-d’Or, présenté et préparé au four par le comité cantonal des paysannes vaudoises.

 

Alors tu vois, si tu n’aimes pas le papet vaudois, il y a malgré tout de quoi te régaler!

Comment préparer le papet vaudois? Mes petits secrets

Quant au papet, plat de saison en ce début d’automne, je ne vais pas y aller par quatre chemins pour te le décrire. C’est un plat vaudois, tu l’as bien compris. Alors un peu de patois pour t’expliquer tout ça ne fera pas mal.

Le papet c’est du porreau, des patates, du vin blanc (du bon), du bouillon et des oignons. Ces ingrédients sont incontournables. Sinon ce n’est pas du papet. Pis après les recettes diffèrent selon les guelus aux fourneaux. Mais moi je te conseille d’y mettre un filet de crème et un peu de vinaigre. C’est ce qui lui donne son goût de reviens-y.

Y a des niolus qui servent le papet sans l’écraser la moindre en fin de cuisson. Moi je prends toujours mon presse-purée et hop, je fais un peu la papotche. Et si t’es comme moi, tu mélangeras ta saucisse à ton papet dans ton assiette. Mais tu enlèveras la peau hein?

Je peux te dire que quand il fait une cramine pas possible dehors ou que ça roille, tu seras bien content de ruper une bonne platelée de papet. Ça va te requinquer!

Ah, autre chose: s’il te plaît évite de mettre de la pistrouille dans ton papet, fais pas le grappiat. Prends un bon vin blanc vaudois. Le bon vin fait le bon papet!

Tu veux la recette? Zieute ici. Et si le patois vaudois n’est pas ton fort et que tu veux te payer de belles recaffées, va guigner le site des topios.

Fête de la saucisse aux choux à Orbe

Causons vaudois, le site topio.ch

Marlyse B.
05. nov 2018
amélioration du vaudois

une bonne PLATée (pas platelée .) fais pas le rapiat (pas grappiat)

 

Rédaction de La clé des champs

Salut Marlyse
Merci beaucoup pour ton commentaire. Afin de rédiger mon texte, j'ai pris ces mots du fameux livre «Parlons vaudois» de Jean-Pierre Cuendet et ils sont orthographiés de cette manière dans le livre. Comme le patois est un dialecte qui est plutôt parlé qu’écrit, peut-être il y a plusieurs manières d’écrire ces expressions.
Je te dis à très vite sur La clé des champs, Virginie

Autres publications dans cette rubrique
Fermer
Suivre ce blog

Nous t'informons volontiers par e-mail des nouvelles publications sur La clé des champs. Tu peux te désabonner en tout temps.

Fermer
Confirmation d'inscription

Salut %s

Nous sommes très heureux de t'accueillir parmi nos abonnés.
Le processus d'enregistrement est à présent terminé.