Menu
Chercher
Fermer
Fermer la navigation

Les plus lus

Mieux manger
Retour

D'où vient ce challenge?

L'idée "février sans supermarché" est née d'un petit groupe régional de consommation durable neuchâtelois. Ils ont lancé le premier défi en 2017 en créant des groupes cantonaux administrés par des bénévoles engagés sur Facebook. En 2018, plus de 20'000 personnes ont participé à ce défi!

Pourquoi changer ses habitudes de consommation?

L'objectif de ce challenge est de motiver la population à favoriser l'agriculture locale, les producteurs régionaux ainsi que les petits commerces lors de ses achats alimentaires et d'éviter les grandes surfaces pendant un mois.

"Février sans supermarché" a aussi comme but d’éduquer les gens à la saisonnalité des produits. Dans les supermarchés, nous pouvons en effet trouver sans problème des fruits et des légumes toute l'année, et on oublie donc souvent de respecter les saisons lors de ses achats.

Un autre point de ce défi est de nous pousser à nous concentrer sur ce dont nous avons vraiment besoin. En effet, encore aujourd'hui, la surconsommation ou le gaspillage alimentaire sont des thèmes importants. En évitant les nombreuses tentations des centre commerciaux, nous faisons moins d'achats impulsifs et superflus et privilégions des achats plus responsables.

Ce n'est pas un boycott des supermachés

Il faut cependant bien faire la différence entre relever le défi et boycotter les supermarchés. Ce n'est pas du tout le message que je souhaite faire passer à travers cet article de blog.

Afin de collecter de plus amples informations, je suis allée voir le directeur de Légumes Brönnimann, Julien Brönnimann, à Noville. Il m’a expliqué que 95% de ses produits sont vendus à la grande distribution et que ces ventes jouent un rôle important pour leur chiffre d’affaires annuel. Lorsque nous faisons nos achats alimentaires dans un supermarché, il est tout à fait possible de trouver des produits locaux qui sont produits par de plus petits agriculteurs. Il faut donc savoir que ces derniers fournissent les grandes surfaces également.

En continuant ma discussion avec Julien, ce dernier m'explique qu’il a remarqué un changement dans les habitudes des consommateurs ces dernières années. En effet, quand ils viennent à l’épicerie, ses clients cherchent à adopter de plus en plus une alimentation locale et de saison uniquement.

Pour te donner un autre exemple, la boulangerie Ohnmacht à Montreux est tenue par la famille W. Ohnmacht et cela fait maintenant 32 ans qu’ils sont installés ici. Le couple dynamique et très accueillant a aussi vu un changement dans les habitudes de consommation de ses clients. Quand ils ont commencé, ils avaient 5-6 variétés de pains, maintenant, ils ont presque doublé l'offre. Wilhelm travaille de plus en plus avec l’épeautre, car c’est devenu très populaire ces dernières années auprès de ses clients.

Mon expérience et mes bonnes adresses

En prenant part moi-même au défi chaque année, je me rends compte aussi d'un aspect environnemental: à quel point je réduis mes déchets. Dans les supermarchés, il y a beaucoup d'emballages en plastique pour les aliments, alors qu’en me rendant directement chez un producteur, je mets les produits achetés directement dans des sacs que je réutilise ensuite.

Le défi m’a appris à simplement faire plus attention à comment je consomme de manière générale et durable.

Voici quelques bonnes adresses que je peux te recommander dans la région de Montreux:

  • Légumes Brönnimann
  • Minestrone
  • La boulangerie Ohnmacht
  • La laiterie de Gruyère pour de délicieux produits laitiers

Tu souhaites te lancer en février 2020? Mes six recommandations

Je partage volontiers mes petits conseils avec toi pour faciliter ce défi:

  1. S’il y a un marché dans tes environs qui a lieu 1-2 fois par semaine, je te conseille d’y aller pour trouver de beaux produits frais de qualité et gagner du temps.
  2. Prends un peu de temps pour aller découvrir les producteurs et les petites épiceries de ta ville. Après 1-2 fois, tu trouveras ta routine pour que ça aille plus vite.
  3. Si tu n'as pas de marché près de chez toi, ni l’option d’acheter des produits locaux dans les alentours, tu peux toujours profiter de la vente en ligne à travers des sites comme Farmy 
  4. Il n’est pas nécessaire de consommer bio pour avoir des bons produits. En achetant local, tu économises de l’argent, mais pas en qualité!
  5. Pour le côté environnemental et éco-responsable, fais-en sorte d’avoir des sacs que tu peux réutiliser pour tes courses, ainsi que des bocaux pour tes achats en vrac.
  6. N’hésite pas à t’appuyer sur le soutien et les conseils des autres sur les réseaux! Il y a plein de bonnes adresses. D'ailleurs plusieurs groupes Facebook se sont créés pour que les participants du défi "février sans supermarché" puissent échanger leurs bons plans, se soutenir simplement et s’entraider: N'hésite pas à jeter un coup d'œil à cette page Facebook.

Je suis fière de voir que les habitudes des consommateurs suisses changent et que nous portons de plus en plus d'attention à une alimentation durable, qui est important pour le thème du développement durable également. J’ai vraiment observé de grandes modifications ces dernières années et c'est pourquoi, je conseille à tout le monde d’essayer de relever ce défi "février sans supermarché" 2020!

kevin G.
12. fév 2020
Avez-vous vue

Bonjour

Super article, pourquoi pas essayer de prolonger à 365 jours sans supermarché?

Avez-vous vue ce site www.nos-terroirs.ch. Il propose plein de produits des producteurs suisse.

Salutation

Rédaction de La clé des champs

Salut Kevin,

merci beaucoup pour ton commentaire et je suis ravie d’entendre que l’article t’ait plu! Chacun est ensuite libre de relever ce défi le temps qu’il veut.

Merci pour le partage du site et à très vite sur La clé des champs, Sara

Line P.
26. jan 2020

Bonjour,

Je suis enthousiaste à la lecture de cet article merci! Et encore plus motivée à prendre une nouvelle fois part au défi.

J'ai la chance d'habiter non loin de la Ferme Primapraz dans les hauts de Puidoux, dont j'ai vu se glisser quelques photos dans votre article.

Je trouve juste dommage que vous n'ayez pas mentionné cet endroit en sachant que vous y présentez leurs produits en photos (notamment la courge au détail).

Je vous souhaite un doux dimanche.

Rédaction de La clé des champs

Salut, merci pour ton super commentaire et je suis ravie d’entendre que tu vas prendre part au défi! Autrement concernant ton feedback sur les photos, je le prends volontiers en compte pour le prochain article!

À très vite sur le blog de La clé des champs, Sara .

Marie-Hélène M.
28. jan 2020

Bravo pour ton article.

Je vais le moins souvent possible dans un super marché (pas plus de 2x par mois). et juste pour y acheter ce que je ne trouve pas dans les petits commerces.

Je participe à "La ruche qui dit oui". C'est top au niveau des fruits et légumes, mais il y a aussi de la boulangerie, des produits cosmétiques, du café...

Bye!

Aude A.
28. jan 2020
La Petite Épicerie

J’ai apprécié votre article et votre visite chez Julien. Pour la région Nord Vaudoise, je ne peux que vous recommander chaleureusement La Petite Épicerie à Bavois. www.lapetiteepicerie.ch

 

Marion B.
28. jan 2020
Manger local

Bravo de dire que l'on peut acheter local et que cela peut-être bon pour la santé.

 

Je suis agricultrice en PER, conventionnel, et je fais moi-même de la vente directe, et je vais également acheter des produits chez d'autres agriculteurs. Je n'achète pratiquement plus dans les supermarchés, et ça me convient très bien.

Rédaction de La clé des champs

Salut Marion, merci beaucoup d’avoir pris le temps de partager ton feedback et je te dis à très vite sur La clé des champs ! Sara

Fermer
Suivre ce blog

Nous t'informons volontiers par e-mail des nouvelles publications sur La clé des champs. Tu peux te désabonner en tout temps.

Fermer
Votre avis est important!

Vous avez été sélectionné de manière aléatoire. Nous aimerions avoir votre avis sur notre blog. Votre opinion nous aiderait à l'améliorer advantage.

Avec un peu de chance, vous gagnerez l’un des trois bons d’achat de 100 francs chacun mis en jeu.

Un grand merci de votre soutien.

Réondre au sondage

Fermer
Confirmation d'inscription

Salut %s

Nous sommes très heureux de t'accueillir parmi nos abonnés.
Le processus d'enregistrement est à présent terminé.